Carte d’identité numérique : le fichage 2.0, c’est pour bientôt

Petit à petit on habitue les Français à ce que leurs renseignements personnels soient numérisés et fichés. On a commencé avec le dossier médical de « Mon espace santé » et on continue avec le projet de carte d’identité numérique…

Il va falloir s’y faire : nos gouvernants veulent nous ficher. Rien de complotiste dans cette assertion, c’est juste un fait. Ça a commencé avec TousAntiCovid puis ça a continué avec le dossier médical en ligne Mon espace santé. Si vous n’êtes pas au courant de ça car vous étiez en vacances ou que le mail est tombé dans le spam, sachez que si vous ne vous y opposez pas, vos informations médicales seront collectées et numérisées.

C’est le futur et c’est pratique, non ?

Ha oui c’est super tant que ces informations ne sont pas volées et vendues au plus offrant. Vous aimeriez que votre banquier ou votre assureur soit mis au courant de votre dépression, de votre cancer ou de votre tentative de suicide ?

cni
La nouvelle carte d’identité française comprend énormément de système de sécurité… Et il y a même une puce !

Vos papiers s’il vous plaît !

Mais un nouveau palier est sur le point d’être franchi avec ce nouveau décret qui vise à créer une application pour prouver son identité. Avec un smartphone compatible NFC et une carte d’identité de nouvelle génération, il sera bientôt possible de justifier son identité en ligne via cette appli, mais aussi dans la « vraie vie » pour retirer un colis, accéder au site de la sécu, des impôts, faire un changement d’adresse ou une procuration. C’est déjà ce que propose en substance FranceConnect, mais la nouveauté c’est qu’il serait possible d’interagir avec des organismes privés : louer une voiture, ouvrir un compte en banque, acheter des cryptomonnaies… Ce système qui pourrait s’appeler « France identité » selon nos confrères du Parisien, pourrait aussi régler l’épineux problème du porno.

Et oui, car depuis longtemps on essaye de trouver une solution pour que les enfants soient moins exposés à ces sites. Le souci c’est qu’aucun moyen n’est vraiment respectueux de la confidentialité des données selon la CNIL. Pas sûr que cette appli change la donne, mais nous verrons ce qu’en dit le législateur.

Voler une identité comme on volerait une voiture…

Car le risque de ces immenses bases de données qui centralisent des tonnes d’informations confidentielles c’est autant le vol que les personnes qui y ont accès. Rien ne garantit ce qu’un futur gouvernement fera de ces informations. Reste aussi le problème des hackers. Comme si le problème d’usurpation d’identité n’était pas si complexe, il fallait ajouter des systèmes où les pirates auraient le moyen de venir voler votre identité comme on volerait une voiture…

Laisser un commentaire