DuckDuckGo s’acoquine avec Microsoft : le canard est-il encore crédible ?

DuckDuckGo est dernièrement tombé sur un os : selon un expert, le navigateur destiné aux mobiles sous Android et iOS laisserait la voie libre aux traqueurs de Microsoft…

Si vous vous intéressez aux outils permettant de se passer du tentaculaire Google, vous avez forcément entendu parler de DuckDuckGo, ce moteur de recherche qui vise à préserver la vie privée de ses utilisateurs et de contourner la bulle de filtres chère à Google.

Il est à noter que ce moteur de recherche dans sa version Internet ne pose pas de problème, c’est moins vrai pour le navigateur du même nom destiné aux smartphones. En effet, d’après le chercheur Zack Edwards, l’application DuckDuckGo pour iOS et Android laisserait passer des données sur ses utilisateurs en ne bloquant pas les « traqueurs » de Microsoft.

Il bloque tout sauf…

Le fondateur du canard, Gabriel Weinberg, a tenté de se justifier en expliquant qu’il était long et difficile de déjouer les traqueurs qui apparaissent quotidiennement. De plus, une suppression mal opérée entraînerait parfois des dysfonctionnements sur les pages consultées. Le problème ici, c’est que de l’aveu même de Weinberg, la création d’une liste blanche pour les mouchards de Microsoft est contractuelle. En effet, DuckDuckGo s’aide de l’indexation de Bing pour fournir des résultats. En échange de ces ressources, le navigateur ferme les yeux sur certaines requêtes de Microsoft. Si Weiner explique que cet accord n’a rien de secret, la nouvelle fait un peu « tâche » dans la communication de DuckDuckGo d’autant que le canard a fait sa réputation autour du respect de la vie privée.

Quel navigateur pour mobile choisir alors ?

Même si utiliser l’application DuckDuckGo est toujours préférable à l’adoption de Google Chrome par exemple, il y a toujours mieux du côté des navigateurs « discrets ». Nous vous avons dernièrement parlé de Tor Browser qui utilise un réseau spécial avec une partie logiciel empruntée à la version privée de Firefox, mais si vous voulez être moins radical au niveau de votre connexion, vous pouvez très bien opter pour le navigateur Brave.

Ce dernier mise tout sur la protection des données et de la vie privée de ses utilisateurs pour trouver son public. Pour cela, différents moyens sont utilisés : le blocage des pisteurs des sites Web visités, le blocage des publicités, des cookies et même une compatibilité optionnelle avec Tor. Et contrairement à DuckDuckGo, Brave n’entretient pas de relation ambiguë avec un GAFAM…

tor
Tor Browser utilise le moteur de recherche DuckDuckGo par défaut. Mais avec ou sans Tor, vous n’avez rien à craindre en utilisant le moteur puisque ce problème de « fuite » ne concerne que l’appli mobile DuckDuckGo…

Laisser un commentaire