L’Union Européenne veut centraliser les données de santé de ses 447 millions d’habitants !

Le premier pas a été franchi avec « Mon espace santé », cette plate-forme en ligne censée recevoir l’intégralité de votre dossier médical, mais la volonté européenne de supprimer absolument toute prérogative nationale continue…

Tous vaccinés, tous protégés, tous fichés.

Figurez-vous que la Commission européenne prévoit de lancer un espace européen des données de santé. Après la mise en commun de milliards de photos pour la reconnaissance faciale généralisée, l’UE veut centraliser les données de santé de 447 millions d’habitants d’ici 2025.

Le but est d’améliorer « la précision des diagnostics et réduire les coûts liés à la multiplication des examens médicaux ». Bah oui c’est connu, les gens vont régulièrement faire faire leur radio en Italie, en Espagne et en Roumanie. Nous connaissons même quelqu’un qui s’est fait faire un touché rectal dans 8 pays. Juste pour le fun.

Un énième transfert de souveraineté

Ne nous leurrons pas, le but inavoué est de transférer progressivement notre souveraineté médicale vers l’UE. Ce sera bientôt un commissaire européen non élu qui décidera si votre opération du genou va se faire ou si vous aller boiter pour aller à l’usine jusqu’à 77 ans. Bien sûr, on nous promet une « interopérabilité et une sécurité » à toute épreuve. On connaît la chanson… À la moindre petite porte ouverte, Jean-Michel Hacker saura tout de vous : de votre avortement en 2005 à votre prescription de Xanax en passant par votre fistule anale. L’Europe 2.0 c’est demain !

Laisser un commentaire