Signal bientôt hors-la-loi ? La Belgique veut forcer la messagerie à collecter vos données

Il ne se passe pas un jour sans qu’on tente de mettre à mal la protection des données privées. Cette fois, c’est la Belgique qui souhaite rendre obligatoire l’enregistrement de métadonnées permettant de suivre ses citoyens. Ce qui impliquerait la fin de la messagerie Signal par exemple.

La semaine dernière, le gouvernement belge a publié une proposition de loi visant à exiger la conservation à long terme des métadonnées, en particulier celles des messageries. Pour éviter d’être accusé de fliquer ses citoyens et de mettre en place une politique de conservation généralisée des données, cette loi prévoit en effet que cela ne soit rendu possible que dans certaines situations « spécifiques » (menace pour la sécurité nationale, attaque terroriste, etc.) et dans une zone géographique précise. Si la police a vent d’une tentative d’attaque, elle pourrait demander à WhatsApp de récupérer certaines métadonnées : qui a parlé avec qui, quand, qui est propriétaire de quel numéro de téléphone et où se trouve ce petit monde. Bien sûr, avec une définition aussi vague et avec une menace omniprésente, on se doute que cette surveillance à venir pourrait très bien concerner tout le territoire belge.

Une obligation de fliquer

Plus fort : cette proposition de loi stipule que les différents services doivent obligatoirement enregistrer ces données, même si ils ne s’en préoccupaient pas jusqu’alors. Il s’agit donc d’obliger des sociétés privées à enregistrer des données sur leurs utilisateurs. Et c’est là où cela pose problème pour Signal, entre autres, puisque cette messagerie ne stocke presque aucune donnée sur vous et ne compte pas le faire. En effet, Signal sait seulement quand un compte a été créé et quand un utilisateur s’est connecté pour la dernière fois. Il ne garde pas trace de qui envoie un message à qui et quand, contrairement à WhatsApp ou Messenger par exemple.

Demain chez vous…

Vous n’avez rien à craindre de Signal puisqu’il est impossible pour eux de donner ou de vendre des informations qu’ils ne possèdent pas. La messagerie Signal pourrait donc devenir hors-la-loi sur le territoire belge ! Vous n’êtes pas Belge donc cela vous est égal ? Nous prenons le pari que si la Belgique commence ce petit jeu, d’autres États suivront cette logique. Et la machine est déjà en marche puisque l’UE a commencé à vouloir mettre des coups de canif dans le chiffrement de bout en bout au nom de la protection contre les GAFAM ou en voulant scanner les conversations au nom de la protection de l’enfance. C’est maintenant pour vous protéger du terrorisme…

Mais c’est pour votre bien ! Et puis vous n’avez rien à cacher, si ?

Source : Edri.org

Laisser un commentaire