Une Mastercard anonyme pour payer en Bitcoins, ça vous tente ? Edge en propose une… ou pas.

La société Edge, qui est à l’origine du portefeuille crypto du même nom, a annoncé mettre une carte Mastercard à disposition de ses utilisateurs. La particularité de cette carte ? Elle n’est pas rattachée à une identité. Le but est bien sûr de passer sous les radars et de pouvoir payer avec ses Bitcoins au supermarché… Pas si simple.

Si vous avez déjà acheté des cryptomonnaies, vous savez qu’il faut montrer patte blanche en remplissant un formulaire « KYC » (Know Your Customer ») ou « Connais ton client » qui permet de vous identifier. Il s’agit de savoir qui achète quoi et d‘éviter le blanchiment d’argent. Ce fichage légal aide aussi le fisc puisqu’en tant que bon contribuable, vous devrez reverser 30 % des plus-values gagnées grâce aux cryptomonnaies au très compétent Bruno Lemaire.

Car oui, le Bitcoin c’est mal, c’est spéculatif et ça ne vaut rien (dixit Christine Lagarde), mais si d’aventure vous gagnez de l’argent avec, il faudra en reverser une part à l’état… Parce que contrairement à ce que TF1 ou BFM TV, le Bitcoin n’est pas anonyme. Incroyable, non ? Tout est noté dans la blockchain et en reliant une adresse à une identité, il est possible de vous tracer.

D’ailleurs, pour éviter de vous faire bloquer vos cryptos (c’est arrivé au Canada), nous vous conseillons de les transférer sur un portefeuille physique (Ledger) ou logiciel (comme Matemask ou… Edge !) De cette manière, même si un gouvernement est pris par l’envie de bloquer vos avoirs numériques sur une plate-forme autorisée, il ne pourra pas le faire…

Si vous ne savez pas pourquoi les cryptomonnaies constituent un atout majeur pour les citoyens désirant s’émanciper du système bancaire, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet.

Mais revenons à nos moutons électriques…

Pourquoi l’annonce fait grand bruit ?

Edge n’est pas le premier acteur dans le monde de la crypto à proposer une carte de paiement/retrait liée à un compte en Bitcoin ou autre. Mais ici le CEO Paul Puey explique clairement que cette carte sera « confidentielle » : « On ne demande pas un numéro de téléphone, pas une adresse, même pas un e-mail ». Puey explique que les utilisateurs de Edge n’auront qu’à convertir leurs cryptos (Bitcoin, Bitcoin Cash, Dogecoin, Dash et Litecoin) en dollars depuis l’appli et les envoyer directement sur la carte, sans passer par un compte en banque.

Sans passer par une banque ? Presque, puisqu’en fait l’idée était de s’associer à la banque Patriot Bank basée dans le Connecticut. Edge est resté évasif, mais d’après ce que nous avons compris cette banque dispose d’un partenariat avec Mastercard permettant de se passer d’un compte. Étrange, mais pas impossible puisque les États-Unis ont parfois des lois très variables d’un état à l’autre.

Du côté de Mastercard, on jure que la firme n’est pas impliquée dans cette histoire.

Puey lui, assure le contraire : « Mastercard est impliquée dans tout le processus. Ils l’ont entièrement approuvé, c’est entièrement légal. Cela s’inscrit entièrement dans leur cadre. »

Qui ment alors ?

Une faille dans le système ?

Chez Coindesk, on en sait un peu plus sur cette incompréhension. Edge désire en fait utiliser le modèle préexistant de Patriot Bank et dans ce cas, Mastercard n’aurait pas son mot à dire puisque le système a déjà été approuvé à la base. Patriot Bank émet une carte sur demande d’un client Edge et Edge fait le lien entre la carte et l’adresse Bitcoin du client. Dans ce scénario, pas de compte bancaire impliqué donc.

Mais Edge a simultanément envoyé une demande à Mastercard pour profiter du même système et sortir Patriot Bank de l’équation, histoire de tout gérer en interne. Comme les relations sont maintenant tendues entre les deux compagnies, il y a fort à parier que cette demande sera refusée. Reste à savoir si Edge peut vraiment proposer cette carte à ses utilisateurs. La société a-t-elle trouvé une faille dans le système ?

Apparemment pas…

Coup de théâtre !

Selon CoinMarketCap, Edge a fait machine arrière à cause de « défis inattendus ». La compagnie assure qu’elle surmontera ces épreuves, mais il semble que Mastercard n’a pas souhaité associer son nom à ce système quasi anonyme de paiement. Il semble donc clair que Mastercard a le dernier mot sur son produit… Effectivement, ce 12 juin 2022, nous avons voulu faire une demande pour cette Mastercard, mais il apparaît que le service est en « maintenance ». Un premier grain de sable dans la mécanique imaginé par Edge…

Payer sa baguette en Bitcoin ? Vraiment ?

Si Edge arrive finalement à ses fins, comment pourrait-on payer ses steaks hachés Franprix avec des Bitcoins ? Récapitulons.

  • 1/ Vous avez des cryptos et vous les transférez sur un portefeuille Edge. Nous confirmons que Edge ne vous demande même pas d’e-mail lors de la création de votre compte.
  • 2/ Vous demandez la création de votre carte Mastercard directement sur l’appli (20$ de frais, limite de 1000$ de paiement/retrait par jour) avec le nom que vous désirez.
  • 3/ Problème, il faut envoyer cette carte à une adresse. Est-il possible de la récupérer à la poste sans donner d’adresse aux USA ? Et en France ?
  • 4/ Vous échangez vos cryptos sur la plate-forme d’échange de Edge et alimentez votre carte en « fiat » (dollars, euros).
  • 5/ Vous payez votre baguette, votre essence, vos vacances et même vos achats en ligne avec votre carte Mastercard !

Il ne reste qu’à attendre la fin du bras de fer.

À lire également : Cryptomonnaies : comment s’émanciper du système bancaire avec Bitcoin et les autres ?

Laisser un commentaire