Alternative GAFAM : adopter Linux pour sortir du carcan de Windows et Microsoft

Alors que Linux était autrefois synonyme de système d’exploitation de geek, complexe et peu intuitif, ce n’est plus du tout le cas en 2022. C’est une alternative plus que crédible à Windows, alors pourquoi ne pas vous passer de Microsoft ?

On semble l’oublier, mais Microsoft a été le premier « GAFAM ». Il faut dire qu’avant d’utiliser des appareils mobiles pour nous connecter à Internet, nous utilisions des ordinateurs. Et sur ce secteur, Microsoft a été longtemps – et reste toujours – le leader incontesté. La société était même en position de quasi-monopole, à tel point que l’UE a dû sanctionner l’entreprise en 2004 et 2013. Il faut dire qu’avec ses logiciels intégrés, le géant américain laissait peu de place à ses concurrents du monde libre. Qui allait installer un autre navigateur, un autre lecteur multimédia ou un autre client de messagerie alors qu’Explorer Windows Media Player et Outlook étaient présents dans le système qu’ils étaient forcément mis en avant ? Mais la mainmise de Microsoft va encore plus loin…

windows
37 ans de Windows… Et si vous y mettiez fin ?

Position dominante, monopole et vente forcée

Figurez-vous que dans les années 90, il était presque impossible d’acheter un PC sans Windows. Il s’agissait de « vente liée », pour ne pas dire « forcée ». Si vous vouliez un PC Dell ou HP , vous étiez obligé d’acheter une licence Windows, quitte à effacer l’OS pour y mettre autre chose. Les choses n’ont pas vraiment changé chez les fabricants de PC, même si certains proposent des appareils sans OS dans leur catalogue. Ce problème s’est aussi corrigé avec le temps grâce à la possibilité de se faire un PC « à la carte » sans Windows chez un assembleur. Reste que cette pratique de vente liée n’est toujours pas illégale à ce jour.

« Linux est un cancer » – Steve Ballmer, CEO de Microsoft (2001)

Microsoft a aussi longtemps lutté contre le monde du libre et même s’il a changé son fusil d’épaule depuis, on se souvient du sabotage du format ODF. Alors que Microsoft Office régnait en maître sur la bureautique, la firme a été obligée de prendre en charge le nouveau format interopérable ODF. Mais elle a pris un malin plaisir à bâcler le travail. Les utilisateurs d’Office qui recevaient des fichiers ODF étaient surpris que l’affichage soit bancal et ils ont alors cru que le format posait problème. Ils ont donc naturellement participé au mauvais bouche-à-oreille.

La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu’il n’existe pas

Microsoft c’est aussi une société qui a participé à une surveillance de masse via le programme PRISM de la NSA, c’est une alliée des dictatures (régime Ben Ali en Tunisie, participation à la censure de l’Internet chinois…) et c’est aussi une spécialiste de l’optimisation fiscale. À l’époque où la devise du jeune Google était « Don’t be evil », Microsoft était déjà l’allié du diable depuis longtemps. Pour toutes ces raisons, nous vous invitons à vous passer de Windows…

gates
Fondateur et CEO de Microsoft de 1975 à 2000, Bill Gates est resté dans l’organigramme jusqu’en 2008 et ne mettra les voiles du conseil d’administration qu’en 2020. Véritable dieu pour certains, Bilou est un sacré personnage. Entre sa fascination étrange pour les vaccins, sa fondation « philanthro-capitaliste », sa viande en plastoc et son amitié avec Jeffrey Epstein, William a aussi sa part d’ombre.

Mais comment remplacer Windows ?

Pour la plupart des personnes, un PC est forcément sous Windows puisqu’ils n’ont connu que ça, y compris à l’école : Windows 3.1, 95, 98, Millenium, NT, 2000, XP, etc. Pourtant, il existe d’autres systèmes d’exploitation, mais celui qui nous intéresse aujourd’hui c’est Linux. Inventé par Linus Thorvald au début des années 90, il s’agit d’un OS de type Unix. Même si cela ne vous dit rien comme ça, vous connaissez au moins un autre système de type Unix et il se peut même que vous en ayez un dans votre poche… Et oui, Android est un cousin de Linux avec qui il partage par mal de chose. Et pourtant, même si Linux fait un peut « geek » et obscur, vous arrivez sans problème à utiliser un smartphone, non ? Il faut dire que les débuts de Linux ont été un peu laborieux car peu orienté grand public avec des problèmes de reconnaissances de périphériques.

Autre problème : il n’a pas UN Lixux mais plusieurs distributions. Certaines sont généralistes tandis que d’autres sont spécialisées (sécurité informatique, mediacenter, etc.). Il existe même des versions dédiées à des machines particulières comme Raspberry Pi OS (anciennement Raspbian). Cette particularité a participé à décourager les néophytes : pourquoi apprendre à utiliser un nouvel OS, avec le risque de ne pas retrouver ses logiciels favoris ou de devoir galérer pour faire fonctionner une webcam ?

Ubuntu
Vous ne serez pas perdu avec l’interface de Ubuntu…

Ubuntu, un Linux « vanilla »

C’est pour cela que nous vous conseillons Ubuntu : un système facile à installer et à prendre en main avec une grosse communauté, des logiciels essentiels déjà installés et tous gratuits. La plupart des périphériques sont reconnus et comme il est peu gourmand en ressources, vous pourrez l’installer sur un PC qui date. Il est aussi possible de l’essayer sur votre actuel PC depuis une clé USB, sans toucher à votre ancien système ! La sécurité est aussi meilleure que sous Windows et il y a peu de virus sous Linux, donc pas besoin d’antivirus.

Dans un prochain article, nous vous expliquerons comment installer la bête ou simplement l’essayer sur votre PC sans manipulations compliquées.

Et Apple dans tout ça ?

Certes Apple a connu une résurrection dans les années 2000, mais macOS est un système fermé qui ne s’inscrit pas vraiment dans la même logique qu’Ubuntu. Et puis, un des A de GAFAM, correspond à Apple. Nous verrons dans un prochain article que ça n’est pas pour rien…

Laisser un commentaire