Alternative GAFAM : OpenStreetMap, le Google Maps libre et collaboratif

Vous avez commencé votre « dégooglisation » et vous cherchez une alternative à Google Maps ? Nous avons trouvé ce qu’il vous faut : OpenStreetMap, un projet de cartographie libre et collaboratif avec des cartes qu’il est possible d’obtenir sur smartphone ou sur GPS traditionnel.

Si vous avez choisi de vous passer de Google et que vous avez déjà remplacé Gmail par Tutanota et YouTube par Odysee ou NewPipe, il reste à trouver une solution pour Google Maps. Pratique et complète, la solution de navigation/GPS/recommandation de Google est peut-être le service le plus difficile à supplanter.

Heureusement, nous avons trouvé la parade pour vous, c’est OpenStreetMap.

OpenStreetMap est un projet mondial qui a pour but de dresser une base de données géographiques pour créer des cartes sous licence libre. Tout est parti en 2004 lorsque Steve Coast s’est rendu compte que l’Ordnance Survey (l’équivalent britannique de l’Institut géographique national) conserve les droits des données cartographiées à son profit, alors qu’elle est financée par les contribuables britanniques ! Le constat est le même dans la plupart des pays du monde.

Participer au projet…

Steve s’est alors demandé s’il était possible de créer des cartes librement utilisables par les citoyens. Depuis 18 ans, l’association organise des événements et propose des outils pour participer. Il y a de nombreuses façons de contribuer à OpenStreetMap : corriger la petite erreur dans une rue près de chez vous, ajouter des informations manquantes comme un nouveau sens unique, un point d’intérêt, etc. Il est possible de réaliser ces ajouts/modifications à partir d’images aériennes, d’enregistrements issus de GPS ou de photos géolocalisées.

L’application sur Android ou iOS

Mais tout le monde n’a pas l’âme d’un géographe. Comme les données sont sous licence libre (OdbL), n’importe qui peut les utiliser. De nos jours, les cartes sont consultées majoritairement sur smartphone. Pour tenter l’expérience de la cartographie libre et collaborative, vous pouvez télécharger l’application OsmAnd (OSM Automated Navigation Directions). Toutes les cartes peuvent être stockées sur la mémoire du téléphone pour y accéder sans connexion. L’appli propose un guidage vocal, l’affichage de sentier pour cyclistes et randonneurs et de points d’intérêts (resto, musée, parking, station-service, banque, etc.) La version gratuite est limitée à 7 téléchargements, mises à jour comprises. Cela vous laisse pas mal de temps pour essayer l’application avant de décider si vous désirez payer les 12,49 € pour OsmAnd+ (en ce moment l’appli est proposée à moitié prix).

Pour les GPS aussi !

L’autre utilité d’OpenStreetMap c’est le remplacement d’une vieille carte sur un boîtier GPS. De nombreux appareils sont compatibles : Garmin, TomTom, Mio/Navman, etc. Vous pouvez vous-même compiler vos cartes avec les informations que vous souhaitez ou télécharger une carte généraliste «toute-faite». Le processus est sensiblement le même pour tous les GPS : il faudra brancher votre appareil au PC via un câble USB puis copier votre carte au format IMG dans un répertoire ou dans une carte SD. Il n’existe malheureusement pas de liste d’appareils compatibles, mais en cherchant dans le Wiki d’OpenStreetMap, vous trouverez des tutos vous expliquant comment utiliser les cartes avec votre matériel.

open street map
Nous avons pu mettre gratuitement à jour ce Nüvi 255w. La société Garmin nous demandait 89 € pour mettre à jour la carte « officielle ».

Laisser un commentaire