Présentation et prise en main du VPN CyberGhost

CyberGhost et un VPN basé en Roumanie : loin des dictatures, des « Five Eyes » et des paradis fiscaux louches. Fort de ses 16 ans d’existence et de ses 35 millions d’utilisateurs, c’est un service de choix pour les internautes soucieux du respect de leur vie privée. Nous allons vous le présenter…

Si vous vous demandez ce que fait un VPN et si vous en avez vraiment besoin, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet puisqu’ici nous parlerons uniquement de CyberGhost. Ce VPN est basé en Roumanie. C’est une très bonne chose puisqu’il est en Union européenne et dans un pays qui est très à cheval sur le respect de la vie privée (c’est généralement le cas dans les anciennes dictatures). Chez CyberGhost, pas question pour eux de «donner» leurs clients d’autant qu’ils ne stockent rien sur vous.

Alors bien sûr, vous allez nous dire qu’ils disent tous ça, mais le VPN dresse un rapport régulier des requêtes de la Police et la réponse est tout le temps la même : « Machin-bidule ? On ne connaît pas ! »

Des réglages très poussés…seulement si vous le souhaitez

Côté chiffrement c’est du solide avec de l’AES 256 bits à tous les étages et vous pouvez choisir votre protocole : OpenVPN, IKEv2 ou L2TP/IPSec sur PC et OpenVPN et WireGuard pour la version mobile. C’est du chinois pour vous ? Comme nous vous comprenons ! Ce qu’il faut retenir c’est que CyberGhost se charge de tout pour vous en fonction de votre appareil : PC, Mac, iPhone, Android, Linux, etc. Libre à vous ne changer la configuration si vous en avez envie et même utiliser des fonctionnalités avancées, mais pour se connecter, il suffit d’un seul bouton ! CyberGhost propose aussi des tonnes de serveurs : 7789 serveurs dans 91 pays. Même si vous n’avez pas forcément besoin d’une IP à Singapour, la VPN propose même des serveurs dédiés au téléchargement BitTorrent et d’autres, configurés pour le stream.

Le VPN : une arme anti-censure

Mais outre le chiffrement, la fonctionnalité qui intéresse les utilisateurs c’est justement cette faculté à « changer de pays » en un clic. Pourquoi ? De nombreux sites qui disparaissent de nos radars chaque année. Décisions administratives ou de justice, les FAI sont sommés de ne plus répertorier certains sites. La faute à la loi LOPPSI et son filtrage Internet qui permet de suspendre à peu près n’importe quel site sans décision de justice. Si la plupart du temps il s’agit de sites où l’on peut trouver des films, des séries et des jeux vidéo, la France a décidé de bloquer des sites à but éducatif comme Sci-Hub (recueil de revues scientifiques) ou LibGen (bibliothèque de livres numériques). Soulignons que les articles scientifiques sont rédigés par des professeurs ou des doctorants payés avec vos impôts…

Les contenus «haineux» : une notion très floue

Et ce n’est pas fini puisqu’on va même jusqu’à imaginer un futur «pass porno». Il faut bien sûr contrôler l’âge des personnes qui consultent des sites pornographiques, mais pas au prix du respect de notre vie privée. Avec une IP étrangère, vous éviterez ce genre de contrariété qu’il s’agisse de porno, de chaîne d’information comme RT News mise sur la touche en 2022, ou de n’importe quel contenu que nos dirigeants auront l’idée saugrenue de bloquer en France. Et ce n’est pas fini puisque nous l’avons encore échappé belle avec la fameuse loi Avia ou «Proposition de loi contre les contenus haineux sur Internet». Cet arsenal législatif avait pour but de retirer d’Internet des contenus «haineux». Une notion bien trop floue selon le Conseil Constitutionnel qui a renvoyé le texte devant l’Assemblée. Certes, «les Sages » ont jugé cette loi anticonstitutionnelle, mais ils pourraient bien changer d’avis devant la pression de l’Exécutif.

cyberghost
CyberGhost ajoute des petits plus sympas pour ses clients comme des DNS privés, des alertes, un système pour vérifier la solidité de vos mots de passe, etc.

CyberGhost : un prix imbattable

Cyberghost propose actuellement une offre à 1,99 €/mois (avec 3 mois gratuits et 45 jours satisfait ou remboursé). C’est une économie de 83% par rapport au prix mensuel de base et vous avez 45 jours pour revenir sur votre décision. Une affaire à saisir. Vous aussi rejoignez les 35 millions d’autres « ghosties » (le nom donné aux utilisateurs de CyberGhost) et sécurisez vos connexions à Internet. Il est possible de connecter jusqu’à 7 appareils sur un seul compte. L’interface est en français et tout a été pensé pour faciliter son utilisation.


CyberGhost : les présentations

1/ Ses serveurs dédiés

Comme nous vous l’avons déjà expliqué, il suffit d’un seul geste pur se connecter : CyberGhost s’occupe de tout, mais vous pouvez aussi choisir votre serveur vous-même. Il est possible de choisir un pays : Russie, Espagne, Lituanie, Japon, Canada… Mais on trouve aussi des serveurs dédiés pour le téléchargement de Torrent et des serveurs de stream vidéo optimisé pour Netflix, des chaînes de sports, la BBC, etc.

cyberghost


2/ Les fonctions sympas

Dans Fonctionnalités de connexions (VPN>Option de connexion sur mobile), on peut activer un bloqueur de pubs, un bloqueur de sites malveillants et une compression de données, surtout pratique sur mobile pour économiser des data sur votre forfait Internet. Dans Règles intelligentes vous pourrez faire en sorte de démarrer CyberGhost avec votre ordinateur. Avec la liste blanche, vous pouvez faire passer au travers du VPN des applications, des programmes ou des sites qui n’aiment pas trop les IP étrangères (comme les banques par exemple).

cyberghost


3/ Et sur son smartphone ?

Sur mobile, CyberGhost est aussi très complet. On peut même choisir WireGuard à la place de OpenVPN. Plus récent que son collègue, ce protocole open source est efficace, rapide et plus optimisés. C’est parfait pour les appareils mobiles puisque cela évite de trop tirer sur la batterie…

Laisser un commentaire